" />

Combaillaux... libre expression de Régis POUTHIER

27 mai 2017

Carton jaune à Richard Ferrand : Le mutualisme doit être au service de la cohésion des territoire !

Arbre-mutuelles-de-bretagne_piedpageleft

Chacun de s’écrier sur les ondes, « Affaire Ferrand, rien à voir avec Fillon ! » Bien sûr comparaison n’est pas raison. Au parquet financier on dit pas notre affaire, c’est de l’argent privé. Au parquet de Bretagne on dit circulez, il n’y a rien à voir. Et puis le contexte est différent. Maintenant c’est François Bayrou qui conduit la politique pénale de notre pays, vous savez l’ancien Président de l’UDF qui a employé Nicolas Grégoire… mais c’est autre histoire http://www.observatoire-corruption.org/emplois-fictifs-udf-nicolas-gregoire/.

Richard Ferrand est notre tout nouveau Ministre de la cohésion des territoires. Quand on lit son CV à la tête des Mutuelles de Bretagne, tout parte à croire que c’est le bon choix.

Ce dont souffrent les territoire, c’est le manque de rentabilité pour attirer les activité économiques classiques, fondées sur la rentabilité et régulées par la concurrence. Alors on se débrouille avec les moyens du bord pour faire des économies d’échelles, baisser les coût. les associations, les coopératives et le mutuelles sont de bons outils territoriaux pour essayer de vivre presque aussi bien qu’en ville.

Bien sûr les mutualisme est une affaire privée. Mais ici on compte un homme - une voix. Le concept de bien social prend tout son sens parce que l’objectif du mutualisme, n’est pas de faire des bénéfices mais de servir les adhérents. Le mutualisme est souvent considéré comme une troisième voie entre, d’une part un libéralisme dont les excès ont montré les limites du modèle, et, d’autre part, les économies dirigées qui se sont pratiquement toutes effondrées à la fin du XXème faute d’avoir su rivaliser au plan de la croissance avec l’économie de marché. http://www.jphilippe.com/mutualisme-et-modernite/

La logique du mutualisme est territoriale c’est le cas des Mutuelles de Bretagne. Ce n’est pas moi qui écrit ceci : « La santé n’est pas une marchandise ! Les Mutuelles de Bretagne s’engagent pour permettre à tous, sans critère de sélection, un accès à des soins et à des services de qualité, tout près de chez vous, à tous les âges de la vie.

Les Mutuelles de Bretagne sont un organisme à but non lucratif. Elles virent le jour le 5 septembre 1905 par le regroupement de 70 des 107 mutuelles du Finistère. Dès leur origine, les Mutuelles de Bretagne avaient pour objectif de réduire les inégalités et d'offrir à tous, quelle que soit la situation sociale, un accès à des soins et à des services de qualité et de proximité.

Les Mutuelles de Bretagne, c'est plus de 100 ans de militantisme social et d'engagements dans le domaine de la santé : ce secteur ne doit jamais devenir une marchandise. 

L’engagement mutualiste, un seul contrat de solidarité. » http://www.mutuelles-de-bretagne.fr/Qui-sommes-nous

Vous l’aurez compris, on ne joue pas avec le patrimoine d’une coopérative ou d’une mutuelle, c’est un bien hyper-social ! Mais toute règle souffre d’exception. En 2011, Richard Ferrand est alors directeur général des Mutuelles de Bretagne. La Mutuelle recherche des locaux à louer pour un centre de soins. La préférence a été donnée à la Saca, une société civile immobilière (SCI), qui allait notamment être dirigée par l’avocate brestoise Sandrine Doucen, épouse de Richard Ferrand.

Petit détail selon le canard enchainé, la décision de louer par le conseil d’administration a été prise avant même que la Saca ne soit enregistrée au greffe du tribunal de commerce et n’ait même fait l’acquisition de ces locaux. Plus d’info pour les curieux : http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/05/25/comprendre-les-accusations-contre-le-ministre-richard-ferrand_5133865_823448.html

26 mai 2017

Le mauvais calcul du pédagogisme

Les tenants de l’égalitarisme scolaire usent de nombreuses armes pour mettre des bâtons des parents qui pourraient aider leur enfants ! J'ai même entendu un inspecteur général de l'éduction nationale affirmer à la radio qu'il fallait, au nom de l'égalité des chances, éloigner les parents du processus pédagogique. C'est un mauvais calcul ! 

 Le « pédagogisme » fait partie de ces armes. Cela consiste à créer un langage et des méthodes peu accessibles aux parents non-enseignants eux-même, un jargon qui ne puisse pas se transmettre de génération en génération.

 Le dernier en vogue est le prédicat, du latin « prêcher », latin à éradiquer car fauteur d’inégalités, cherchez la logique. Le prédicat, n'est pas bien méchant, mais il faut prendre la peine d'aller sur internet voir ce dont il s'agit, ce dont se passeraient les parents après une journée de travail. Quant à l'expliquer exactement comme l'enseignant, pour ne pas s'entendre dire "le maître n'a pas dit comme ça", c'est autre chose.

 Et le jargonage pédagogique n'atteint même pas son but. En effet les parents d’une même classe, qui en ont les capacités, constituent des groupes d’échange sur internet pour mieux suivre leurs enfants. Parfois ces parents craquent. Ils placent leurs enfants dans le privé ou leur payent des cours particuliers. Ici le pédagogisme devient inégalitaire, en produisant de la mixité sociale à rebours.

 De plus c’est un très mauvais calcul parce que les enfants, dits privilégiés, qui bénéficient du soutien de leurs parents demandent moins aux enseignants et libèrent du temps de professeur pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir à la maison un accompagnement de bon niveau. On a même vu des parents de bon niveau apporter un soutien scolaire au fils de leur femme de ménage !

09 mai 2017

Réponse à Brunet de RMC

brunet

Question du #Brunetmétrie : Souhaitez-vous offrir la majorité absolue de députés à Macron ?

Ma réponse : Pas d'accord... avec le timing de la question !

J'attends la composition du Gouvernement pour me déterminer.


Posté par spes à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

A qui a profité le second tour ?

Les couleurs foncées correspondent au premier tour : bleu pour Macron, Marron pour Le Pen et gris pour la somme abstention, blanc et nul.

Les couleurs claires correspondent au supplément de voix ou d'ABN (abstentions, blancs au nuls) au deuxième tour.

graphe

Ce graphe confirme que les abstention, blanc et nuls sont le 2ème parti de France.

La progression de Macron est très forte, 139%. Ensuite viennent celles des ABN, 40%, puis celles de Le Pen, 38%

 

Posté par spes à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 mai 2017

Le débat Le Pen - Macron : une image vaut mille mots

UN DÉBAT SANS UN MOT SUR L'ENVIRONNEMENT.

une-pile-de-dechets-revele-deux-personnes-dos-a-dos_16529_w620

Une pile de déchets révèle deux personnes dos à dos. Par Tim Noble et Sue Webster. Ce sont sont deux artistes britanniques travaillant une matière surprenante : nos détritus. A partir de déchets ménagers, ils réalisent des installations en ombres chinoises. Dénonçant la société de consommation, leurs travaux sont visibles au Guggenheim, au MoMa ou au sein de la collection Saatchi.

02 mai 2017

11 juin : 1er tour des élections législatives françaises

Le 7 mai sera élu le visage de la France !

Le 11 juin nous définirons la politique de notre pays.

enjamber

 

28 avril 2017

Présidence : la tête de l'emploi

Les candidats vous font penser à qui ? Qui sera le numéro 8 ? Il y a déjà 3 bibliophiles, 2 jardiniers et un adepte de la rupture esthétique photographié par Jacques-Henri Lartigues. Le gros plan, il faut oser !

2portrait

7portraits

 

Un article de la constitution à ne pas mettre entre toutes les mains !

Constitution

Extrait de la Constitution du 4 octobre 1958 à lire avant de voter au deuxième tour !

où le Président de la République peut s'octroyer les pleins pouvoirs !

Titre II : Le Président de la République

Article 16

Lorsque les institutions de la République, l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacées d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des Assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel.

Pour lire la suite suivre ce LIEN

Commentaires :

- menacées, ceci reste à l'appréciation du Président de la République...

- la consultation officielle n'est pas l'obtention d'un accord

- quand la paranoïa s'empare d'un(e) candidat(e) à propos de la soumission à l'Europe, contre les engagements internationnaux qui tuent notre économie, etc. On a très peur de confier l'article 16 à cette personne.

27 avril 2017

Vers une quadrangulaire dans notre circonscription (4ème de l'Hérault)

laurenceVers une quadrangualire au deuxième tour des législatives dans notre circonscription ?

Si on extrapole le premier tour des présidentielles dans notre circonscription, les qualifiés au second tour des législatives seront LAURENCE CRISTOL pour LES RÉPUBLICAINS ainsi que les candidats proposés par Le Pen, Macron, Mélenchon.

On notera que la somme de voix des 7 autres candidats au premier tour des présidentielles ne passe pas la barre fatidique de 12,5% des inscrits.

La ou le futur(e) Président(e) de la République n'aura très probablement pas de majorié à l'Assemblée Nationale. Les législatives seront donc déterminantes pour la constitution du gouvernement !

Certes, il faudra faire un choix le 7 mai (vor ce LIEN), mais sans se prendre la tête pour enjamber ce 2ème tour des présidentielles et surtout nous mobiliser dès maintenant pour les 11 et 18 juin.

18 juin quelle symbolique ! Ne nous laissons pas embobiner par des "gouvernants de rencontre"

affiche-appel-18-juin-1940

 

26 avril 2017

Danger sur le CD 127 : 43°40'05.9"N 3°47'07.9"E

PÉTITION DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE À DIFFUSER

LIEN VERS CHANGE.ORG

IMG_5617

Vous sortez de Grabels. Vous quittez ensuite la route de Saint Gely du Fesc. Deux virages et vous attaquez la longue ligne droite bordée de platanes. Sécurité oblige, les bords sont signalés par une ligne blanche discontinue. Vous poursuivez vers Vailhauques. Une courbe à gauche, la route devient plus étroite. Attention la zone est traitresse. Un écart et hop ! Nombre de véhicule sont allés au fossé.

Vous me direz que la ligne discontinue sur le coté est la bienvenue pour donner des repères ! Que nenni, c'est au moment où on en a le plus besoin que cette ligne disparait. (coordonnées de la photo : 43°40'05.9"N 3°47'07.9"E)